Historique

Au village, en 1898, l’enseignement est dispensé dans la maison d’Edmond Chartier, qui sert de première école. Une institutrice gagne 100 $ par année (50 cents par jour). Trois écoles de rangs ont ensuite été ouvertes; et en plus d’y enseigner à des enfants d’âges différents, « la maîtresse», qui ne peut être mariée, doit y loger et s’y nourrir.

En septembre 1914, les 90 enfants du village se présentent devant les Filles de la Sagesse, qui ont transformé l’hôtel Plouffe en école. Six ans plus tard, des institutrices laïques prennent la relève, jusqu’à la construction du couvent Marie-Rose, en 1927, 108 garçons et filles sont regroupés en trois classes par les soeurs des Saints Noms de Jésus et Marie.

Vingt ans plus tard, les garçons vont à l’école Saint-Édouard, dirigée par les Clercs de Saint-Viateur; et l’école Marie-Rose est relocalisée dans une bâtisse neuve. En 1968, avec la création du ministère de l’Éducation, les deux institutions seront confiées à la Commission Scolaire des Laurentides, puis l’école Saint-Édouard deviendra l’école de la Vallée. Chacune accueille désormais de 300 à 450 élèves, chaque année.

Source : Société d’histoire et de généalogie des Pays-d’en-Haut